P comme Patrimoine, Petite commune et Patience

Ce challenge généalogieAZ consiste à publier un article par jour sur la généalogie pendant un mois tous les jours excepté le dimanche : mois d'avril 2013 : lundi 1er avril, la lettre A, mardi le B ... Juin 2015. Pour y participer, j'ouvre cette entrée du forum pour 2013 et mets 2015 en réponse de chaque lettre. Généalogiste amateur, peu habituée à bloguer je ne suis pas sure de tenir la route mais c'est le plaisir de l'aventure ...

P comme Patrimoine, Petite commune et Patience

Messagepar alelia » Jeu 18 Avr 2013 08:31

Image comme Patrimoine, Petite commune et Patience ...

Avec la lettre P, les mots affluent mais, pour les non spécialistes qui liront l'article, voici les conseils qui m'ont été donnés lors de ma Première (et seule) formation en généalogie. c'était une formation à distance à la biographie d'un ancêtre du XIX ième siècle.

Pour réussir cette biographie, les conseils étaient de bien choisir son ancêtre :
    1- ayant été Propriétaire
    2- habitant une Petite commune
    3- dans le département dans lequel je résidais

Bien sur je n'en ai pas tenu entièrement compte. J'ai choisi un ancêtre sur Nice, très grosse commune. Et au lieu de 70 heures, j'y ai consacré largement plus que 70 jours. Et ce n'est pas fini ! Pour la généalogie, il faut aussi beaucoup de Patience.

Pour en revenir aux conseils :
    1- Propriétaire :
      - sans connaître de dates précises, on retrouve un propriétaire en consultant les hypothèques. Pour les Alpes-Maritimes, elles sont consultables sur internet. Bien sur il y a des homonymes, on nage un peu mais ça donne des références pour aller consulter les registres papiers de retranscription d'actes de vente ou autres aux Archives Départementales. Certains actes détaillent l'origine de propriété, les ascendants, épouse et aussi les héritiers avec des dates de décès précises.
      - une fois qu'on a des dates plus précises et quelques biens possédés, le cadastre détaille la nature des biens imposés.
      - les riches laissent plus de traces dans les archives
    2- Petite commune : c'est un facteur très favorable ! L'état-civil, les recensements ... font moins de 1.000 pages.
    3- Dans le département : ça permet des passages réguliers aux Archives Départementales, ou même de visiter les lieux où l'ancêtre a vécu. ET SURTOUT, au delà de la généalogie, ça permet de s'imprégner de l'histoire de la ville qui est proche de votre cadre de vie.

Voici, pour ce qui est de la Patience, il en faut beaucoup, car plus on avance, plus il y a du Pain sur la Planche.

Par exemple, dans mes chantiers en cours, un peu de Paléographie,
j'ai laissé en plan la traduction de la charte de La Brigue de 1378. Cette charte fixe les droits et les devoirs de la commune de La Brigue envers ses seigneurs Lascaris. Très enthousiaste, avec des bases de latin, je pensais naïvement qu'avec de l'aide de tous , bien sur, on arriverait à un texte détaillant les droits de chasse, pêche et moulin ... proche de la vie de la commune. En fait, la charte est plus juridique elle fait référence à une charte antérieure de 1041. Déçue, je n'ai pas encore mis en pageles précieuses indications que m'a données une archiviste, aussi enthousiaste que moi. Merci ! Je vais le faire maintenant que j'ai plus de temps.

La charte dite "d'Ardoin" concède leurs premières libertés, franchises et privilèges aux hommes de la Roya. Ces droits sont garantis "jusqu'à la mer" vraissemblablement à cause de la transhumance. Ardoin de Suze est marquis de Turin.
" Le droit à l'héritage est reconnu aux habitants ....il est permis aux habitants de couper du bois, de chasser, d'irriguer, de mener paître les troupeaux sur toute l'étendue du Comté jusqu'à la mer"
La charte est signée par les comtes Otton et Conrad, comtes de Vintimille.
Ce dossier est consultable aux Archives du Conseil Général sous la référence 143J 0001 FONDS Charles BOTTON 01/01/1041 - 24/06/1482.(copie du XVIIIe siècle en latin, transcription et traduction d'Ernest Hildesheimer, directeur honoraire des Archives Départementales des Alpes-Maritimes)

A demain pour les Questions suivantes ...
alelia
Administrateur du site
 
Messages: 71
Inscrit le: Sam 12 Oct 2013 10:36

2015, P comme Pluviose

Messagepar alelia » Jeu 8 Mai 2014 03:36

Image 2015, P comme Pluviose, temps excellent pour la généalogie.

Image Le calendrier républicain a été employé de 1792 à 1806 pendant la révolution française. Si vous remontez jusqu'en 1800 vous trouverez des dates du style "4 nivose de l'an 5", pour convertir dans notre calendrier grégorien actuel, "24 décembre 1796", globalement, l'an I débute à la proclamation de la République le 22 septembre 1792. En voici les mois
    - en ....aire, l'automne : Vendemiaire, Brumaire, Frimaire
    - en ....ose, l'hiver : Nivose, Pluviose, Ventose
    - en ....al, le printemps : Germinal, Floréal, Prairial
    - en ....Dor, l'été : Messidor, Thermidor,Fructidor

voici un lien vers un site qui fournit une conversion très pratique.

A demain pour le Image
alelia
Administrateur du site
 
Messages: 71
Inscrit le: Sam 12 Oct 2013 10:36


Retour vers Les challenges GénéalogieAZ 2013-2015

cron