Home page / Accueil du site

Les descendants Nespola, Bouroul et Falicon, Nice Barimasson
Suite de la biographie de François Nespola, Nice 1858-1911

L'énigme du four à pain



Pour en revenir à la biographie de François Nespola, après son mariage avec Catherine Bouroul en 1885, François va habiter la maison Bouroul située à la limite de Carras et Sainte-Hélène. Catherine y vit entourée, semble-t-il, de sa famille.

Sa tante Josephine Falicon a épousé Antoine Risso, sur le recensement 1876, ils sont aubergistes et possèdent la maison suivante d’à côté. Les enfants :
En allant vers Sainte Hélène les maisons sont occupées par les familles Bertagna, Sigaud, Robini. Vers Carras, en limite du vallon Barla, une famille Cuggia.
ET SURTOUT, en face de la grande maison Bouroul, entre la Route Nationale et la voie ferrée, tout un bloc de maisons, occupées par 8 familles dont un boulanger. Ça semble être un lotissement familial. Ce n’est pas un château comme le manoir Leliwa ou le château Barla tout proches mais ça tient de l’opération immobilière urbaine en pleine campagne.



Simple, il suffit de … faire un peu de recherches généalogiques. Au travail !
Non, pas si simple.


A Carras , le petit hameau au-delà du Barla, les familles s’appellent très, très souvent Falicon, il y a des pêcheurs, des cultivateurs. A l’église Sainte-Hélène, on baptise une trentaine de Falicon par an. Les recensements du quartier Barimasson indiquent de multiples familles Falicon.

Un four à pain, clé de voute des recherches ?

Ce four à pain est dans l’ilôt Falicon-Maiffret . En 1872, les taxes sont payées par 8 familles : Le but serait de retrouver tous ces copropriétaires du four à pain sur un arbre commun Falicon ou une union des arbres Falicon-Maiffret.
Les liens entre ces co-héritiers du four à pain restent une énigme. Dans le cadre de la biographie de François Nespola, cette famille Falicon a dû peser lourd.

Article précédent: Un mariage précipité ..prochain article : l'arbre qui cache la forêt.

Les articles prévus vont être mis en ligne au fur et à mesure, cliquer ici pour voir le plan





Tweet