Etats de SavoieComté de Nicelanteri-minetRantruafrance
it

Lanteri et Pastorelli en Argentine

menu principal



Les émigrés brigasques en Argentine dernière mise à jour janvier 2017

Les Piémontais ont émigré de façon massive à partir de 1860 vers les pays qui pouvaient leur fournir du travail. Des accords ont même été signés avec différents pays d'accueil dont la France, la Suède et l'Argentine. De nombreux descendants cherchent à remonter leurs origines: Baccialon, Bolonotto, Lanteri, Pastorelli. Voici les origines brigasques déjà retrouvées ...
Pour aider à compléter, contactez moi en indiquant les renseignements dont vous disposez !

La carte ci-dessus est cliquable sur les images.

L"Argentine appelle les émigrés

En 1853, l'Argentine décide de faire appel aux émigrés dans l'article 25 de sa constitution :
"Article 25 Le gouvernement fédéral favorisera l’immigration européenne ; il ne pourra restreindre, limiter, ni frapper d’aucun impôt l’entrée sur le territoire argentin des étrangers dont le but est de travailler la terre, d’améliorer les industries, d’introduire et d’enseigner les sciences et les arts."

Les Lanteri célèbres

Les 4 frères qui ont fondé la ville LANTERI dans la province de Santa Fé en Argentine

Ils ont émigré avec leur famille à Rosario, province de Santa Fé.

Développement agricole de la province de Santa Fe

Pour la province de Santa Fe, l'Etat argentin recherchait des familles nombreuses ( 5 personnes ) et mettait à leur disposition une exploitation agricole de 33 hectares qui leur reviendrait en propre au bout de 5 ans avec l'accord suivant :

Des compagnies maritimes en diffusaient la publicité

Elles se définissent comme des entreprises générales d'émigration et d'expédition outre-mer et proposaient d'encadrer les voyageurs jusqu'à destination.
A cette époque, le voyage se faisait par bateaux à voiles jusqu'au port fluvial de Rosario.
site http://arnoldogualino.blogspot.fr
Port de Rosario en 1868, Site www.fotohistoria.net
site http://www.familiaperosio.com.ar



image issue de la page du site le-grenier-de-nos-ancetres.over-blog.com/2015/06/c-comme-californie-une-destination-peu-commune-au-xixe-siecle.html qui n'existe plus. Dommage!
et sur le site http://www.memoireetactualite.org/ qui affiche ces journeaux anciens pour la région Rhone Alpes avec un bon outil de recherche, il suffit de taper émigration argentine.
Pour les Piémontais, les départs se faisaient probablement de Gênes.
les 4 frères Lanteri Grâce au groupe Facebook, il gruppo di tutti i LANTERI che ci sono nel mondo, j'ai pu faire le lien entre la première famille recensée à Piaggia en 1858 et les quatre frères qui ont fondé la ville Lanteri dans la province de Santa Fe en Argentine. Le premier recensement argentin effectué en 1869 ne les cite pas. Par contre, la famille est recensée à Reconquista, un peu au nord de Rosario en 1895.

Cliquer ici pour voir l'histoire et les documents que Silvina m'a fournis.

Julieta Lanteri, fameuse féministe et médecin argentine

Elle est née à La Brigue. Son père est Antoine Pierre Lanteri Minet, né à Morignole, La Brigue

julieta lanteriJuliette Lanteri (1873-1932) épouse de Albert Renshaw en 1910 :

Comment une petite italienne, immigrée à l'âge de six ans en Argentine, a-t-elle réussi à y faire des études brillantes, en devenir une des 6 premières femmes médecins et à être la première femme à voter? Qui étaient ses parents et comment ont-ils laissé faire une telle carrière à leur fille ?

Julieta Lanteri est née à La Brigue le 3 avril 1873,

C'était peu après le rattachement en 1860 du Comté de Nice à la France, Le Comté de Nice avait absorbé une partie du département du Var et était devenu le département des Alpes-Maritimes (06), En 1860, les communes de La Brigue et Tende avaient été séparées du Comté de Nice, elles arbre agnatic de Julieta Lanteri Renshawparticipaient à l'unité de l' Italie qui venait de se créer,

Ses parents étaient brigasque pour le père, tendasque pour la mère,

Son père Pierre Antoine Lanteri Minet était né le 7 juillet 1840 au hameau brigasque de Morignole, il savait lire et écrire ce qui n'était pas le cas de tous, Julietta est le fruit de son deuxième mariage.
En effet, il avait d'abord épousé une française, Régine Bouqué. il a été recensé en Argentine sous le prénom d'Antoine en 1869 à Buenos-Aires, district fédéral, section 13, image 207. Il avait 28 ans et tenait une boucherie avec sa femme, 30 ans. Régine savait aussi lire et écrire.
A la mort de Régine, il est revenu à La Brigue et, à l'âge de trente deux ans, a épousé le 6 juin 1872 la mère de Julieta, Mattea Guido, âgée de 20 ans. (+ voir l'arbre agnatique de Julieta Lanteri)

roue généalogique de julieta lanteri

Mattea et son frère Joseph étaient commerçants à Tende, leur père Maurice était commerçant à Breil-sur-Roya, Cela devait faciliter leur commerce car Tende et La Brigue, bien qu'italiennes, bénéficiaient d'accords de zone franche pour tous les produits locaux, ceux-ci pouvaient s'exporter vers la France sans taxes de douane. Breil-sur-Roya était juste au sud de la frontière, dans la partie française.


 Dans le cas des parents de Julieta, cette émigration était le fait de jeunes qui tentaient leur chance, ce n'était pas le fait de "morts de faim" pauvres illettrés sans qualification ,

Quelques soient les mouvements des frontières, pendant toute leur histoire, les Brigasques quittaient souvent leurs montagnes pour travailler sur la côte ou pour la transhumance hivernale de leurs troupeaux côtés italien ou français, Nombreux sont les Brigasques nés à Aspremont, Grasse, Saint Laurent du Var ,,,, Les familles revenaient l'été au village où étaient restés les vieux , L'argent gagné permettait d'acheter du terrain ou une ferme,
A partir de 1860, l'émigration piémontaise s'est intensifiée et l'exil a remplacé pour beaucoup les travaux saisonniers , L'émigration piémontaise a été massive de 1860 à 1920,

Julieta Lanteri , une des premières femmes médecins en Argentine

Première femme inscrite au Collège National de La Plata.
Diplôme de Pharmacologie en 1898.
Thèse de médecine en 1906. Elle était la sixième femme diplômée médecin en Argentine. Spécialisée dans les maladies mentales, elle soignait les femmes et les enfants. Pour cela, elle a fait de nombreux voyages en Europe de 1907 à 1920 pour ramener des méthodes de traitement et améliorer les conditions de vie dans les asiles. 
Sa candidature au poste de professeur à l'Ecole de Médecine  fut refusée car une femme immigrante italienne ne pouvait pas obtenir directement la nationalité argentine.  En 1910, elle a épousé le docteur Albert Renshaw qui a réussi à lui obtenir la nationalité argentine en 1911. Ce docteur avait  treize ans de moins qu'elle. Ce mariage a été critiqué pour ce décalage d'âge.  Le couple s'est séparé et Julieta Lanteri s'est installée de 1920 à 1932 avec sa soeur Régina dans une grande maison de  Berazategui, arrondissement de Buenos-Aires.

Julieta Lanteri , la première femme qui a voté  en Argentine 

Dès 1905, Julieta Lanteri a milité pour l'égalité des droits des hommes et des femmes. Elle a fondé un mouvement politique et un journal . Forte de sa nationalité toute récente, Julieta Lanteri a voté en 1911.
Les Argentins ont changé la loi électorale pour préciser qu'il fallait avoir fait son service militaire pour voter. Julieta Lanteri a demandé  que les femmes aient le droit de faire le service militaire et de voter . Cela a été refusé.
Julieta a continué à militer  jusqu'à sa mort le 2 février 1932., écrasée par une voiture. Ce n'était peut-être pas un accident mais  la répression anti-libérale du gouvernement dictatorial du général José Félix Uriburu.
Wikipedia : "José Félix Uriburu ...Il fit emprisonner des hommes politiques, il censura les journaux, intervint dans les universités et persécuta le mouvement du parti radical et les différentes tendances anarchistes (foristes, usistes, antorchistes...). "

Julieta Lanteri, très célèbre dans le monde entier et dans son pays d'adoption, l'Argentine

En mai et juin 2010, pour les 200 ans de l'indépendance de l'Argentine, affranchie de la tutelle espagnole le 25 mai 1810, le musée de Berazategui, arrondissement de Buenos-Aires, organise une exposition en l'honneur de Julieta Lanteri. Elle y a vécu de 1920 à 1932 et organisé le congrès féministe de 1910 .



affiche de l'exposition julieta lanteri, musée de Berazategui

Les Pastorelli de La Emilia, Province de Santa Fe

< le palais des pastorelli à Emilia, santa fe Argentine l'élevage
(Palais Pastorelli-Lazzaroni et élevage de taureaux  Photos communiquées par la famille  de J-B Pastorelli, depuis le palais a été vendu par les héritiers mais l'élevage continue)

Les descendants de Jean-Baptiste Pastorelli , brigasque né vers 1855 essaient de reconstituer leur généalogie. J-B Pastorelli serait :
Cela correspond à la famille recensée en 1858, famille 18.

Les trois frères ont émigré ensemble mais un des frères , Dominique est rentré au pays .
Jean-Baptiste a réussi à faire fortune dans l'élevage comme le montre son palais ci-dessus.

Avancement actuel des recherches :
arbre généalogique

Documents consultables sur internet :

en français